Un plan d’urgence pour les Recycleries et les structures Emmaüs bloqué par Bercy !

Alors qu’une vingtaine de milliards sont versés aux
industries de l’automobiles et de l’aéronautiques,
les ressourceries, recycleries et les structures Emmaüs
se voient refuser par le Ministère de l’Economie, des Finances, de l’Action et des Comptes Publics,
un fonds d’urgence proposé par l’ADEME de 10 millions d’euros…

Et pourtant… en 2014 le secteur de l’Economie Social et Solidaire représentait 10% de l’emploi en France… des emplois aux vertus écologiques, sociales, locales, non-délocalisables et économiquement viables !

Les structures du réemploi solidaires luttent contre la surproduction de déchets et proposent une consommation responsable accessible à tous.
Leur rôle pour la transition énergétique et solidaire est déjà plus qu’éprouvé…

Pourquoi ne pas poursuivre l’élan de la loi AGEC (Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire) de septembre 2019 ?

🔹 Ci-après le Communiqué de Presse signé par Martin Bobel pour le Réseau National des Ressourceries et Julie Taton pour Emmaüs France.

🔹 Marie-Tiffany Delgado des « Ateliers Ligéteriens », la ressourcerie de Tavers réponds à France 3 Région dans un article numérique mardi 16 juin 2020 ;

🔹 Martin Bobel Vice Président du Réseau National des Ressourceries et coordinateur du REFER et Séverine directice de La Collecterie de Montreuil sur France Inter mercredi 17 juin 2020 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *